La place du corps en thérapie

Lien entre corps et psychisme

Il est communément admis que lorsqu’on va voir un psy, c’est pour parler… S’il est vrai que la parole est le vecteur de communication principal, le corps exprime lui aussi des choses subtiles par le langage corporel.

S’intéresser au corps en psychothérapie devient une évidence.

Pourquoi prendre en compte le corps en thérapie?

En réalité, il est évident que le corps et la psyché ne font qu’un! Ils sont interdépendants et communiquent constamment ensemble.

Le corps garde des traces du passé, sous la forme de ce que l’on appelle les mémoires implicites. Ces mémoires implicites sont des traces en nous, de ce que nous avons vécu. C’est à dire, que notre corps porte l’inscription des blessures émotionnelles du passé, de notre enfance.

Ces mémoires corporelles sont parfois réactivées (réveillées) par des événements de la vie quotidienne. Lorsque c’est le cas, alors nous ne comprenons généralement pas ce qui se passe en nous. En effet, notre conscient n’arrive pas à faire le lien entre ce qui se passe dans le présent et le passé.

Ces mémoires corporelles ne sont pas accessibles au langage verbal, à la parole. C’est pourquoi le moyen de communication approprié est le corps lui-même. Le corps porte les blessures du passé et les traumatismes.

Comment s’exprime le corps?

Le corps s’exprime par des sensations mais aussi par des contractures, des courbatures, des douleurs, des symptômes physiques comme des spasmes par exemple.

Par l’intermédiaire de notre posture, de notre positionnement dans l’espace, la place que nous prenons dans une pièce, par nos gestes, nos attitudes…le corps parle de nous, de nos relations avec les autres et avec nous même.

Toutes ces informations viennent compléter les informations verbales. Et elles viennent aussi éclairer sur les blocages, les difficultés.

En effet, parler est nécessaire pour aller mieux…mais c’est loin d’être suffisant.

Concrètement c’est quoi une approche psychocorporelle?

Régulièrement je vous ramènerai à la dimension corporelle par l’intermédiaire de votre respiration, de vos sensations et de la conscience d’être là, ici et maintenant. Vivre l’instant présent, n’est possible que si nous pouvons être pleinement conscients de ce qui se passe autour de nous et en nous, maintenant. Cela implique d’être connecté à soi-même.

Cette conscience se développe, se cultive. Comment? En étant en lien avec notre respiration, nos sensations, nos émotions, et donc de plus en plus en connexion avec soi-même.

En fonction des objectifs de travail, que nous définissons ensemble au cours des premiers entretiens, certaines séances peuvent se passer debout, allongé sur un tapis de sol à faire des exercices.